Vous êtes ici
Pour ou contre... les vacances au ski

Tous les ans entre Noël et février, la France se divise en deux :il y a ceux qui vont à la neige et ceux qui n’y vont pas.Match.

 

Pour !

 

Ce grand bol d’air qui vous dépollue les bronches et fait oublier que vous respirez des pots d’échappement 51 semaines par an

 

Les monts enneigés à perte de vue, beaux comme une carte postale

 

Le parfum de l’enfance dès que l’on prend le tire-fesses...

 

Et le souvenir des Bronzés font du ski dès que l’on prend le télésiège

 

L’éclate seule, en couple, entre potes ou en famille

 

La satisfaction de faire du sport (et peut-être même de perdre des calories) mais en s’amusant vraiment

 

S’arrêter dans un chalet en montagne pour le déjeuner

 

Manger de la fondue savoyarde et de la viande des grisons à tous les repas en se disant qu’on va l’éliminer après

 

Et même prendre de la tarte aux myrtilles en dessert

 

 

 

Contre !

 

La galère que c’est pour y arriver, entre les trains bondés et les embouteillages monstre

 

Le risque de revenir avec un truc cassé

 

Les locations mochardes annoncées pour 4 alors qu’on a déjà du mal à y rangers les valises à 2

 

Y fait froid

 

Et même s’il y a du soleil, c’est pénible parce qu’on transpire dans nos quatre couches de vêtements sous la combinaison

 

Justement : l’effet bibendum des quatre couches de vêtements et de la combinaison. Et aussi, l’effet ceinture que ça produit le soir sur notre homme (c’est pas sexy, un bibendum)

 

Y a toujours un moment où il faut porter ses skis sur un kilomètre avec aux pieds des chaussures pour marcher sur la lune

 

C’est du sport, c’est crevant

 

 

Et vous, la montagne, ça vous gagne, ou juste, ça vous gave ?