Vous êtes ici
On arrête de compter les calories.

On arrête de compter les calories.

 

 

Oui vous avez bien lu le titre de cet article.

On arrête de compter. Vous n’allez pas vous plaindre, c’est ennuyeux, ça nous bouffe un temps pas possible (sans mauvais jeu de mots), et on s’embrouille l’esprit.

 

Alors on lâche cette calculette qui nous colle à la main (ou au cerveau si on est fort en maths), on garde en mémoire nos anciens tips donnés par Bernadette Fisers dans "Le mini guide de la maxi perte de poids" et on lâche prise.

 

 

On mange sainement et surtout sans culpabiliser. On s’enlève une sacrée charge de l’esprit et du cœur quand on ne se met pas la pression constamment.

Le tout est de savoir doser et de ne pas faire (trop) d’excès. Il faut bien vivre.

Alors oui, un petit écart ça peut arriver, c'est normal, du moment qu'on n'en fait pas tous les jours et que notre écart devienne une habitude.

 

 

Il est important de garder à l’esprit que nous avons chacun une morphologie qui nous est propre. Il est donc bon de savoir écouter son corps pour mieux atteindre ses objectifs.

Il ne faut pas essayer de se fixer des objectifs inatteignables en prenant des mannequins pour modèle (pratiquement toujours retouchés avant d’être publiés).

Arrêtons une bonne fois pour toute avec l'idéal et la perfection qui nous sont imposés.

 

 

Plus d'informations avec Bernadette Fisers dans "Le mini guide de la maxi perte de poids".