Vous êtes ici
Le méga conseil du mardi... Je fais le Vide Dressing des Copines !

Par Garance, notre Paresseuse.

 

« La dernière fois que vous aviez poussé les meubles du salon, mis les chaises les unes à côté des autres sur le côté de la salle à manger, enlevé les objets fragiles des étagères et mis une affichette sur votre porte avec votre prénom, c’était pour votre boum des années collège… et d’ailleurs les chaises sur le côté vous avaient été bien utiles puisque personne n’avait osé danser…

 

Cette fois ci c’est différent ! Pas de Coca, Banga et Régala au programme… ce n’est pas une Boum qui s’organise mais un vide dressing ! Et le réaménagement du salon-salle à manger aura un tout autre intérêt !

 

 

Le vide dressing, c’est une version plus fashion de la vente aux greniers :

 

Plus fashion parce que comme son nom l’indique, à un vide dressing, peu de chance de trouver à acheter de vieux livres ou une cafetière en porcelaine héritée du départ en maison de retraite de Grand Maman, mais ce qui nous passionne à peu près toutes : les fringues !

 

Et contrairement aux foires aux greniers où il faut réserver et payer un emplacement, faire avec des voisins qu’on ne choisit pas, se faire négocier les prix même à 50 centimes et humer les bonnes odeurs des barquettes de frites-merguez de 11h à 16h, le vide dressing c’est en soirée ou en week-end, pendant quelques heures seulement et dans un environnement familier et cocoon : sa maison !

 

Mais avec cependant un but commun : se débarrasser de ce qui nous encombre et peut encore faire le bonheur d’autres personnes, et puis se faire un peu d’argent de poche (comme à l’époque de notre fameuse boum Coca-Banga-Régala !)

 

 

Les éléments d’un vide dressing réussi :

 

 

- Annoncer son événement :

 

Vous avez déjà vu un chanteur sortir un album sans en faire la promotion ???

 

NON ! Eh bien c’est pareil pour un vide dressing !

 

Pas la peine de participer à Danse avec les stars pour faire parler de vous. Un SMS à vos copines avec l’objet de la vente (donner quelques marques présentes, l’échantillon des tailles en stock), l’heure et le lieu et la fameuse mention "faites passer à vos amies" devrait déjà suffire à rameuter du monde. Et si vous possédez un compte Facebook, n’hésitez pas à relayer l’info sur votre mur et pour les plus expertes, à en faire un événement, avec réponse souhaitée.

 

- Préparer son événement :

 

Inviter des copines mais n’avoir que 5 pulls, 1 manteau, 10 tee-shirts, ou des pièces fripées des années 1990 : ce n’est pas la peine !

 

Le vide dressing côté organisatrice est réservé à la fan de shopping, limite acheteuse compulsive.

 

Il faut en effet avoir de quoi alimenter la vente ! Attention pas la peine d’aller acheter des nouvelles fringues la semaine d’avant pour mettre les plus anciennes à disposition des copines ! Le shopping nouvelle collection ne sera que la récompense de votre vide dressing, pas la cause !

 

Du coup, on n’hésite pas à se débarrasser de ses vêtements, même ce pull que vous ne mettez plus mais qui a tannnnnnnnnt compté pour vous (vous l’aviez le jour où vous l’avez rencontré LUI… ! Comme si votre rencontre ne tenait qu’à un fil… de coton !)… pas de sentimentalisme ! Et on n’hésite surtout pas à organiser ça avec une ou deux copines. Ça permet d’avoir différents styles, parfois différentes tailles…

 

- Localiser son événement : le salon, the place to be ! Mais la cuisine aussi !

 

Les chaises sont poussées et vous pouvez installer les portants, les meubles débarrassés des babioles et la bibliothèque se révèle alors être un formidable support pour chaussures, et la table de salon accueille formidablement bien votre exposition de sacs et ceintures. Chaque pièce a trouvé sa place !

 

Et pas la peine de reproduire des tours de Pise miniatures avec vos tee-shirts et vos pulls… Elles s’effondreront plus vite que la vraie. Les fringues, c’est sur des portants et par catégories : les pantalons avec les pantalons, les pulls avec les pulls et vous avec vos invités !

 

Prévoir aussi un espace pour laisser les sacs à main et un endroit pour permettre à ses invités d’essayer. Car votre hôtesse ne vous échangera ou remboursera pas tout article qui ne vous conviendrait pas dans un délai maximum de 30 jours sur simple présentation de votre talon de chéquier !

 

Et en bonne hôtesse que vous êtes, vous avez aussi prévu quelques rafraîchissements et gâteaux, mais exclusivement du côté de la cuisine… Pas question de se retrouver avec une tache de chocolat sur le pull en cachemire blanc et du de jus de fraise sur le chemisier en satin…

 

- Jouer son événement : se prendre pour une vendeuse professionnelle.

 

Vous adoriez jouer à la marchande petite… vous allez enfin avoir le droit de revêtir de nouveau ce costume ; et en plus cette fois-ci vous ne jouerez pas avec des billets de banque en papier sortis de la boîte du Monopoly et des pièces bouchons de bouteille d’eau, mais avec des vrais euros !

 

La vendeuse professionnelle que vous êtes a donc pensé à étiqueter tous les articles. Une petite étiquette autocollante au niveau du cou de l’article (l’endroit auquel on se réfère toutes pour trouver les infos de base : marque, taille et prix), et des prix ronds : 5€, 8€, 10€, 15€…

 

Pas la peine de jouer sur les prix psychologiques, le 12.99€ n’est pas le bienvenu dans un vide dressing ! Bien trop compliqué pour rendre la monnaie ! D’ailleurs en parlant de monnaie, pensez à en avoir, tout le monde ne vous paiera pas en chèque, et encore moins en VISA ou MASTERCARD !

 

 

 

J’ai été invitée comme cliente, et voilà pourquoi j’ai aimé :

 

- La liberté : vous passez quand vous voulez !

 

C’est toujours mieux d’être dans les premières pour ne pas louper les pièces que tout le monde veut et avoir le meilleur choix, mais personne ne vous regarde de travers si vous arrivez alors que tout le monde est déjà occupé. Pareil pour votre sortie. Pas la peine de feindre un mal de crâne ou un enfant à récupérer chez nounou (surtout si vous n’en avez pas et que tout le monde le sait), vous partez après vos emplettes ou vous restez pour papoter avec les copines ou les nouvelles têtes que vous venez de croiser.

 

- Me rassurer sur ma garde-robe et mes shoppings habits !

 

Le vide dressing auquel j’ai participé était organisé par deux expertes qui pourraient être les street looks de plusieurs magazines féminins, ou même les mannequins des pages mode !

 

Et voir que elles aussi peuvent laisser leur VISA traîner chez Promod, Zara et H&M, et que ces articles côtoient dans la penderie des pièces de marques comme See By Chloé, Maje, Comptoir, Stefanel, c’est hyper rassurant.

 

Et ce qui l’est également c’est de voir que, elles aussi, peuvent avoir commis des suicides vestimentaires avec le même pantalon sarouel affreux que vous aviez acheté parce que c’était la mode mais que vous n’aviez jamais osé porter !

 

- Parce qu’il y avait ces petits gants bleus…

 

Forcément, je me sentais le devoir d’acheter quelque chose ! Mais attention, pas pour remplir ma penderie d’un énième pull qui resterait sur la pile du fond et que je ne mettrai jamais.

 

Pour moi c’était l’occasion de m’offrir une pièce que je n’aurais pas eu l’idée de m’acheter neuve.

 

Il y avait bien ce manteau rouge, mais une fille l’avait repéré avant moi… du coup je me suis faite plaisir avec une petite paire de gants en cuir bleu turquoise, bordé or, Lanvin tout neufs… pour 10€ !

 

 

Et maintenant … ???

 

Maintenant : Vivement le prochain vide dressing entre copines ! »