Vous êtes ici

Soigner ses orchidées - Les règles de base

06/02/2017
Soigner ses orchidées

Première étape : Où faut-il les acheter ?

 

Vous trouverez des orchidées, toujours vendues en fleurs, dans les jardineries, dans les grands magasins ou chez les fleuristes. Les orchidées les plus répandues sont les Phalaenopsis, car elles sont faciles à produire, ont une longue floraison et prospèrent dans un environnement qui conviendrait à peu d’autres plantes d’intérieur. Les salons et les manifestations où exposent des horticulteurs spécialisés sont de bonnes sources d’approvisionnement. Il est probable que l’on ne vous y vende que des plantes adultes, en fleurs. Pour un choix maximum, visitez une pépinière spécialisée. Dans une pépinière, vous pourrez non seulement vous procurer des plantes adultes en fleurs ou des jeunes plantes sur le point de fleurir, mais aussi de très jeunes sujets que vous amènerez à leur taille de floraison. Dans une pépinière spécialisée, vous trouverez sans doute des espèces et des hybrides rares qui n’ont pas été multipliés en grande quantité et qui sont donc difficiles à obtenir par d’autres canaux.

 

 

A quelle température les conserver ?

 

Les orchidées sont souvent classées selon leurs besoins de température.
Culture chaude : Les orchidées de régions tropicales situées au niveau de la mer ou à basse altitude demandent une température nocturne minimale de 20 à 24 °C et une température diurne maximale de 30 à 33 °C.
Culture tempérée : Les orchidées d’altitude moyenne demandent une température nocturne minimale de 14 à 19 °C et une température diurne maximale de 30 à 33 °C.
Culture fraîche : Les orchidées tropicales d’altitude moyenne à élevée demandent une température nocturne minimale de 10 à 13 °C et une température diurne maximale de 21 à 24 °C.
Il s’agit là de consignes générales et, dans certains cas, les écarts doivent être plus importants.

 

 

Et la lumière appprécient-elles ?

 

Les orchidées apprécient une bonne luminosité, homogène tout au long de l’année. Dans les régions tempérées, le niveau de lumière est généralement trop élevé en été et trop bas en hiver. La proximité d’une fenêtre convient à la plupart des orchidées, mais
elles demandent un ombrage en été, car un soleil direct trop ardent risque de les brûler. En hiver, placez-les en pleine lumière.

 

 

Dans quel type de contenant sont-elles le mieux ?

 

Nombreuses sont les orchidées qui prospèrent dans des pots ordinaires, mais il est essentiel que le drainage soit efficace. Les pots en plastique sont préférables aux pots en terre, qui conservent davantage l’humidité.
Les orchidées sont généralement vendues dans des pots en plastique transparents ou translucides qui ont l’avantage de laisser la lumière atteindre les racines. Pendant la floraison de la plante, un cachepot ajoutera une touche esthétique. Il existe également des paniers spéciaux pour les orchidées, en plastique et dans différentes tailles. Les suspensions traditionnelles conviennent aux grandes plantes et les paniers suspendus sont idéaux pour exposer des orchidées à port retombant. En règle générale, les contenants doivent maintenir les racines serrées.

 

 

Et le tuteurage des orchidées ?

 

Il est judicieux de tuteurer les hampes florales de nombreux hybrides. Les plantes horticoles ont souvent de grandes fleurs qui risquent de faire ployer les tiges. Insérez des tuteurs le long des hampes lorsqu’elles apparaissent en veillant à ne pas endommager le système racinaire. Liez les hampes florales aux tuteurs au fil de leur croissance avec des colliers en plastique, des liens en métal gainé ou de la ficelle de jardin. Les espèces et les variétés à tiges arquées et pendantes ne demandent pas de tuteurage.

 

 

Et la fréquence d'arrosage ?

 

La plupart des orchidées demandent un arrosage généreux pendant la période de croissance, jusqu’à une ou deux fois par semaine.
Réduisez l’arrosage en hiver, quand les plantes sont en repos. Vous pouvez utiliser de l’eau du robinet mais, si elle est calcaire, prenez le temps de la faire bouillir pour l’éliminer. Laissez reposer l’eau jusqu’à ce qu’elle soit à température ambiante. Arrosez généreusement et laissez égoutter complètement. Arrosez autour du pied de la plante sans la mouiller. N’arrosez jamais les pseudobulbes; l’eau qu’ils retiendraient provoquerait une pourriture.