Vous êtes ici
La revanche des rondes... nouvel épisode

On fantasme toutes sur une silhouette éternellement svelte... et on sait très bien qu’on a tort. Mais pas facile de l’admettre ! Heureusement, des paresseuses émérites ont accepté de partager avec nous leur cheminement. Après Léopoldine, c’est au tour de Lydie, 32 ans et jeune maman (« Ronde car ayant accouché il y a trois mois et demi... euh ok, des kilos en trop avant aussi » annonce-t-elle avec humour), de nous encourager à glorifier notre tour de hanches.

 

 

Si je devais me décrire... « Châtain, yeux marrons et tâches de rousseur... non d’accord, pas très grande, de bonnes cuisses, des fesses, des joues et de la poitrine. Des muscles, si si, protégés par un peu de gras. C’est bien l’hiver, ça tient chaud et ça protège en cas de chute. Avant ma grossesse, je pesais 16 kg de plus que ma taille, comme on dit. Mais en fait on voit surtout que je ne suis pas mince, mais pas énorme non plus, un peu trop de cuisses, un peu de ventre. Je porte du 42 en haut et 40/42 en bas selon les matières et les formes. Mais je bouge, j’ai monté à cheval pendant vingt ans, je ne suis pas la dernière pour une danse, une partie de boules ou de fléchettes, de karting ou de bowling. »

 

 

Comment je me suis acceptée... « Assez complexée petite et pendant l’adolescence, j’avais du mal à me mettre en maillot de bain l’été, et puis un jour, on m’a demandé si je ne voulais pas mettre un maillot de bain deux pièces. Et là, la trouille, je suis trop grosse et en plus on va voir mes cuisses... Alors qu’en fait, en maillot une pièce, on voit les cuisses aussi, quelle nouille… Depuis ce jour, les maillots deux pièces sont entrés dans ma vie, avec l’élastique juste sous le nombril.

 

 

En mûrissant un peu, j’ai arrêté les grands t-shirts amples et j’ai choisi des vêtements qui m’allaient mieux, sans porter ceux qui ne m’allaient pas : le legging, la jupe moulante, le haut près du corps qui met en valeur les deux-trois bourrelets...

 

Et puis surtout, j’ai monté à cheval, mis des pantalons d’équitation régulièrement, et je me suis fait de bonnes amies avec qui l’apparence ne comptait pas plus que ça, et finalement, mon humour, mon caractère, mon charme fou (non les chevilles ça va, et vous) ont effacé le reste. Quand on me voit, c’est comme quand moi, je vois les autres, l’apparence est au premier plan, mais elle disparaît vite. C’est également ce qui fait que l’on est attiré ou pas par une personne. J’ai plus de mal à regarder quelqu’un de très maigre que très gros…

 

Je ne cache pas que, ado, j’aurais aimé sortir avec plus de garçons, mais finalement, je me suis rattrapée plus tard, et je vis actuellement avec quelqu’un depuis dix ans maintenant, et nous venons d’avoir une petite fille. Donc pas de négativité, les vraies relations ne sont pas fondées uniquement sur l’apparence. »

 

 

Mon regard sur les autres... « Les magazines avec des jeunes femmes minces, c’est sympa, ça donne des idées. Dans le métro ou dans la rue, j’aime regarder comment s’habillent les autres. Par contre, les images de mannequins maigres à la limite de l’anorexie ne me font pas envie, je ne les trouve pas jolies d’ailleurs. »

 

 

Mon alimentation au quotidien... « Dur dur. Quatre mois que j’ai accouché et je ne fais pas vraiment attention car j’allaite. J’ai mangé de tous les aliments pendant la grossesse sans me restreindre, et j’ai pris 14 kg. Il m’en reste 4-5 à perdre, ça se fera tranquillement avec la reprise du sport. J’ai besoin de bouger pour aller bien, et ça permet en plus d’éliminer.

 

Il y a deux-trois ans, j’ai été revoir une nutritionniste super, qui m’a donné non pas un régime, mais les bonnes bases pour manger. Bien sûr, il a fallu réduire un peu les doses, manger moins de sucres (j’adore ça !) En gros, je fais attention sur certains aliments pour pouvoir me faire plaisir avec d’autres. Je m’autorise tout (même les sucreries quand j’ai un coup de mou), mais je n’oublie pas de prendre des légumes, des produits laitiers, des fruits et de ne pas manger uniquement des féculents. »

 

 

Les fringues et moi... « J’arrive à m’habiller facilement car je suis dans des tailles courantes, 40/42. Je ne mets que rarement des talons mais j’adore les chaussures plates ou sportswear, souvent avec des couleurs pour mettre un peu d’originalité dans ma tenue. J’évite de m’habiller tout en noir, c’est trop triste, et je mets souvent du rouge, du violet, du turquoise. Et puis j’ai commencé la couture il y a un an avec l’idée de me faire mes hauts… »

 

 

Illustration : Dove et sa campagne de pub pionnière...