Vous êtes ici
Le bio n’est pas nécessairement bon

Oui, je risque de casser un mythe.

 

Comment échapper à la mode du bio ? Avec une multiplication de petits supermarchés spécialisés et l'apparition constante de produits ou préparation bio par les grands groupes de l'agroalimentaire, difficile d'y échapper effectivement.

 

De ce fait, les industriels et la grande distribution ont déjà commencé à redessiner la filière du bio. Le slogan "Le bio à 1 €" n'en est que l'exemple le plus frappant. Comment fournir des produits bio à une clientèle de masse en proposant l'intégralité des fruits toute l'année ? La majorité de nos produits dit "bio" trouvé en grande surface proviennent d'exploitations gigantesques dans les pays où la main d'oeuvre est moins chère qu'en France.

Une disparition des pesticides pour une augmentation de l'emprunte carbone ?

 

La qualité est souvent remise en question, encore plus pour les plats cuisinés qui se retrouvent gorgés d'additifs, de sel et de sucre pour compenser un goût déplorable. Enfin, lorsque les patrons des grandes surfaces réclament un assouplissement des règles de production du bio, comment ne pas remettre en doute leur honnêteté ?

 

Lors de vos achats bios, veillez à privilégier les aliments bios naturels et entiers plutôt que les aliments transformés qui ne sont pas sains. Il faudra, là encore, penser à vérifier les étiquettes pour vous assurer que ces aliments ne sont pas trop riches en graisses, en sucre ou autre produits chimiques.

 

Une note positive tout de même, la tendance est à la hausse pour les circuits courts et les petits réseaux de distribution. Allons chez notre maraîcher du coin, il nous proposera de meilleurs produits, le plus souvent cultivés par lui-même.

 

Gardez donc en mémoire que produire du bio dans des quantités industrielles pour tous nos réseaux de magasins est quelque peu « utopique » pour l’heure actuelle. Il est conseillé de se rendre chez votre maraicher qui vous proposera de meilleurs produits, qu’il aura (le plus souvent) cultivé lui-même.

 

Une personne qui aime son travail et qui s’investit sera plus attentive à produire des aliments de qualité !

 

Plus d'explications dans "Le mini guide de la maxi perte de poids" de Bernadette Fisers.