Vous êtes ici
Les 10 pour et les contre de la barbe

On ne parle pas là de la barbe de trois jours nonchalante, charismatique et semble-t-il, frenchie, des Edouard Baer, des Romain Duris ou des Julien Doré, ni de celle plus travaillée d’un David Beckham ou d’un Kayne West, mais de celle très franco de poil qui, dans la mouvance d’un Sébastien Chabal, a moumouté les visages de Brad Pitt, George Clooney, Antonio Banderas l’année dernière, et celles de plus en plus de nos mâles anonymes aujourd’hui.

 

 

 

 

Pour

 

1. La barbe, c’est un choix, comme de porter un chapeau par exemple, c’est quelque chose de rare, qui se remarque, qui affirme un style, une personnalité : bref, ça rend intéressant. Toute cette épaisseur, ça en donne, de l’épaisseur...

 

2. Le mâle y gagne trois minutes de temps de rasage tous les matins, et, s’il est malin, il réussit à les engranger sur la semaine, et à mettre de côté quinze minutes pour nous préparer le petit-déj’ le week-end. Comment ça, on rêve ?

 

3. En théorie, malgré son surnom de barbe garde-manger, parce qu’on peut y trouver les miettes de tout ce que monsieur a dîné (beurk), la barbe même la plus fournie est propre, puisqu’elle se lave le matin dans la douche.

 

4. En fait c’est simple : nous les filles, on est génétiquement programmées pour être « Pour », car la barbe est un outil de séduction ancestral. Les spécialistes affirment que les poils sont un signal simple et immédiat de testostérone, l’hormone du désir sexuel, et que donc, la gent féminine comprend, rien qu’en jetant un oeil au poilu qui passe, que lui a peut-être un physique de buveur de bière, mais que non, il ne va pas aller s’affaler dans un lit rien que pour y ronfler.

 

 

 

Contre

 

5. On dirait qu’il y a des poux dedans.

 

6. On dirait aussi un peu une barbe de taliban.

 

7. Et puis bien sûr, ça pique. Rien que quatre centimètres de poils qui tombent du menton, quand on fait la bise, c’est quatre fois plus piquant qu’une petite barbe de trois jours. Et puis ça s’écrase contre la joue, ça fait des petits chatouillis... Non vraiment, ce n’est pas sympa pour les filles, surtout pour celles qui ont une peau à tendance sensible.

 

8. Parfois, la barbe n’est qu’un bouc, et ça, c’est le repoussoir absolu, ne serait-ce qu’à cause de cette appellation ridicule, « bouc »...

 

9. Si ça fait négligé même sur Brad Pitt avec ses costumes à mille dollars, imaginez un peu sur un simple quidam...

 

10. Au fait, quelqu’un a-t-il pensé à nous demander si on trouvait ça joli ?